Les pompes à chaleur AIR/EAU proposés par GROUP'Enr

group enr

Spécialisée dans le domaine des énergies vertes, la société GROUP’Enr donne l’opportunité aux particuliers d’équiper leurs logements en systèmes énergétiques durables. Présente dans toute la France (hors Corse et DOM-TOM), elle est maintenant un des leaders du marché. Tous les produits proposés par la société respectent l’environnement et permettent de faire des économies. Son objectif est de satisfaire les clients en leur fournissant des articles de qualité qui réunissent confort, design et performance tout en répondant à leurs attentes.

Avant l’installation, l’entreprise réalise un bilan énergétique de l’habitation afin de valider le projet du consommateur. Elle met donc à disposition du public plusieurs solutions compatibles avec tous les logements et les idées des clients : pompes à chaleur AIR/AIR, des pompes à chaleur AIR/EAU, des ballons d'eau chaude thermodynamique, des batteries de stockage et des panneaux photovoltaïques ainsi que l’isolation des combles et l’isolation extérieure.

Tout le personnel technique est sélectionné avec attention et rigueur et se compose uniquement de professionnel du secteur. Il accompagne le particulier dans son projet, du début à la fin, en lui fournissant divers conseils.

Nous détaillerons ici un des produits phares de l’entreprise : la pompes à chaleur AIR/EAU qui permet de chauffer l'eau des chauffages ou l'eau sanitaire. Nous verrons donc comment elle fonctionne, comment se déroule son installation, à quoi sert-elle et quels sont ses avantages et inconvénients.

Le fonctionnement de la pompe à chaleur AIR/EAU

Pour résumer, la pompe à chaleur AIR/EAU est un mode de chauffage qui puise les calories contenues dans l’air pour les transformer en chaleur qui va chauffer de l’eau qui sera utilisée dans l’installation de chauffage ou pour produire de l’eau chaude sanitaire.

Contrairement à la pompe à chaleur AIR/AIR qui puise les calories dans l’air extérieur et les restitue sous forme d’air chaud, la PAC AIR/EAU, puise l’énergie dans l’air extérieur mais utilise l’eau pour transporter la chaleur. Il faut savoir que la plupart des modèles cessent de fonctionner en dessous de -5°C, il faut donc prévoir un chauffage d’appoint en cas de très forte baisse de température. Néanmoins, il existe des modèles haut de gamme qui fonctionne jusqu’à -25°C. Les performances d’une pompe à chaleur dépendent donc de la région. Cette solution n’est donc pas préconisée dans les régions qui subissent des hivers rigoureux.

Le fonctionnement en détail d’une PAC est quelque peu complexe. C’est un système aérothermique qui utilise les calories de l’air extérieur pour les restituer dans l’eau de chauffage. Cette transformation est possible grâce à l’utilisation d’un gaz, le fluide frigorigène. En passant successivement de l’état gazeux à l’état liquide, ce fluide va transmettre l’énergie contenu dans l’air extérieur à l’eau du système de chauffage central. Cette transformation se déroule en quatre étapes :

  •         Alors à l’état liquide, le fluide frigorigène récupère les calories de l’air extérieur. Grâce à l’énergie captée, la température du fluide augmente et le fluide se transforme alors en gaz puis il s’évapore.
  •         Alimenté par de l’électricité, le compresseur aspire et comprime le fluide frigorigène. Lorsqu’un gaz est comprimé sa pression augmente comme sa température. A la fin de cette phase, le gaz est donc très chaud.
  •         C’est la condensation de ce gaz qui permet de transmettre la chaleur à l’eau de chauffage. Après cette phase, le gaz repasse à l’état liquide.
  •         Pour finir, le détendeur fait chuter la pression du fluide frigorigène et prépare le fluide liquide avant la phase d’évaporation.

Les pompes à chaleur AIR/EAU se présente, dans la plupart des cas, sous la forme d’un monobloc qui se compose de quatre éléments distincts :

  •         L’évaporateur : permet la transformation du fluide frigorigène en vapeur.
  •         Le compresseur : augmente la pression et la chaleur du gaz.
  •         Le condenseur : permet au fluide de restituer la chaleur à l’eau de chauffage.
  •         Le détendeur : diminue la pression et la température du gaz.

La PAC consomme de l’électricité pour produire du chauffage. En effet, elle a notamment besoin d’un moteur électrique pour compresser le fluide. Le rendement d’une pompe est signifié par son coefficient de performance ou COP. Il exprime la quantité de chaleur produite par rapport à l’électricité consommée. Plus le COP est élevé, plus la PAC est performante.

Installation d’une pompe à chaleur AIR/EAU

Ce dispositif est relativement simple à installer si l’habitation dispose déjà d’un système de chauffage à eau chaude. Adaptable à de nombreux logements, il est néanmoins conseillé dans les régions où le climat et doux. Bien entendu l’installation d’une PAC nécessite l’intervention d’un professionnel spécialisé comme GROUP'Enr. En effet, il convient de bien dimensionner l’installation et l’entretenir dans les règles de l’art.

L’installation d’une pompe à chaleur AIR/EAU est simple car elle ne nécessite pas de travaux importants, contrairement à une pompe à chaleur géothermique. Elle demande, en général, un mètre carré au sol pour être installée à l’extérieur du logement. La première étape de l’installation consiste à la mettre en place et à la connecter au circuit de chauffage. On place le module extérieur dans le jardin, sur une terrasse, dans la cour ou même le balcon et le module intérieur dans l’habitation. Il s’agit d’un système bibloc, c’est-à-dire avec le condenseur placé à l’intérieur du logement. Elle est généralement placée dans un garage ou un local technique. Le mieux est de la placer à proximité de la chaudière pour faciliter la connexion. Dans le cas d’un système monobloc, tout est installé à l’extérieur.

Faire appel à un professionnel est primordial car l’emplacement du module extérieur est très important. C’est lui qui déterminera le coefficient de performance de la pompe à chaleur AIR/EAU. Elle doit être placé à l’abri des courants d’air et assez loin du voisinage et des pièces de vie car certains modèles sont encore un peu bruyants.

Pour maintenir le bon fonctionnement de la PAC et garantir les économies d’énergie sur le long terme, il est conseillé de souscrire à un contrat d’entretien auprès d’un professionnel qualifié, comme Group’ENR. Les particuliers peuvent aussi veiller au bon fonctionnement de leurs pompes en vérifiant si aucunes feuilles, brindilles et autres détritus se coincent dans les bouches d’insufflation. De plus, lors des périodes de gel, il faut enlever le givre.

Les avantages et les inconvénients d’une pompe à chaleur AIR/EAU

Les pompes à chaleur AIR/EAU présentent de nombreux avantages à la fois économiques et écologiques. Tout d’abord, elles ne consomment pas beaucoup d’énergie. Pour 1 kWh d’électricité consommée pour fonctionner, elles restituent 3 à 4 kWh de chaleur ce qui permet de réduire de manière significative les factures de chauffage. Ensuite la pose est simple et ne demande pas énormément de place. Les PAC confèrent aussi un confort d’utilisation optimal comme elles fonctionnent en autonomie et assurent des températures stables dans les pièces. De plus, ce dispositif permet de produire du chauffage et de l’eau chaude sanitaire et peut même, pour les modèles convertibles, rafraichir les pièces en été. L’atout principal des pompes à chaleur c’est leur très faible impact sur l’environnement. En effet, en utilisant l’air extérieur pour fournir du chauffage dans l’habitation, l’appareil utilise une énergie inépuisable, gratuite, et propre. De plus, la pompe ne rejette pas de fumée dans l’atmosphère et ne contribue donc pas au réchauffement climatique.

Pour finir les pompes à chaleur sont éligibles aux aides financières. Déjà, elles bénéficient de l’application du taux de TVA réduit à 5,5%, si le particulier est propriétaire et si le logement est construit depuis plus de deux ans. Elles peuvent aussi profiter du Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) qui permet aux bénéficiaires de déduire de leurs impôts sur le revenu une partie des dépenses occasionnées par la réalisation des travaux. Il est aussi possible de profiter de l’éco-prêt à taux zéro pour l’achat d’une PAC. Pour finir, il est également envisageable d’obtenir des aides locales.

Bien entendu, comme tout système énergétique, les pompes à chaleur AIR/EAU présentent aussi quelques inconvénients. Premièrement, il est important de noter que le rendement d’une PAC est moindre lorsque les températures sont négatives. Il faut donc prévoir un chauffage d’appoint pour les périodes de grand froid. Comme dit plus haut, le niveau sonore de l’unité extérieure peut être gênant. Il faut donc éviter de la placer contre le mur d’une chambre ou d’une pièce de vie et elle doit être éloignée des voisins afin d’éviter toute nuisance sonore. Néanmoins, les fabricants proposent des modèles de plus en plus silencieux.

Les pompes à chaleur AIR/EAU, proposées par GROUP'Enr, se présentent donc comme un appareil idéal pour fournir du chauffage et de l’eau chaude sanitaire à un logement. De plus, l’avantage écologique que représente ce genre de dispositif est un atout majeur pendant cette période de transition écologique mondiale. En effet, de nombreux pays, dont la France, essayent tant bien que mal, de réduire leur impact sur l’environnement, notamment à travers diverses mesures (programmes de subventions pour les particuliers, intégrer le monde de la finance dans les investissements verts, etc). Il est donc normal que les particuliers en fassent autant en équipant leurs habitations de systèmes énergétiques utilisant les énergies renouvelables.